Tô de manioc avec la sauce oseille au soumbala, sans maggi et sans huile

Ingrédients:

Pour le tô

-farine de manioc

-farine de maïs

-2 citron

– de l’eau

Pour la Sauce oseille

-feuilles oseille

– feuilles de bolombourou

« amaranthus viridis=> version sauvage » ; « hybridus=> version consommée »

-pistache en poudre

-poudre darrachide

-soumbala en poudre

-poisson sec pilé

-huile

-épices

-sel

-potasse

-eau

Préparation:

<!–more–>

>pour le tô

Mettre de l’eau à ébullition dans une marmite sur le feu,mélanger la farine de maïs et la farine de manioc,mettre un peu d’eau tiède dans un plat et ajouter un peu de mélange de farine à l’eau et remuer,ensuite mettre cela dans l’eau au feu pour faire la bouillie et ajouter le jus de 2 citrons et couvrir a feu doux pour laisser la bouillie cuire.Après recueillir un peu de bouillie que l’on reserve pour la suite de la préparation.Ajouter petit à petit le mélange farine dans dans la bouillie restante sur le feu et remuer bien le tô jusqu’a obtenir une pâte épaisse et un peu collante et ajouter la bouillie receuilli a la pâte au feu et bien melanger, ensuite recouvrir et mettre à feu doux 10 min. Après cela mélanger et servir avec une louche dans un plat ou dans des moules selon votre préférence.

>pour la sauce

Bien Laver les feuilles d’oseilles et de bolombourou préalablement arranger. Mettre une casserole sur le feu, et mettre le bolombourou et laisser cuire ensuite ajouter l’oseille et laisser cuire le tout.Après cuisson des feuilles, descendre du feu et rincer les feuilles cuites que l’on réserve pour la suite . Mettre une autre casserole sur le feu et mettre de l’eau et dans un petit bol mélanger la poudre darrachide et de pistache avec un peu d’eau et ajouter cela à la marmite d’eau. Laisser cuire pendant 15 minutes à feu doux. Ajouter ensuite les feuilles de bolombourou et d’oseille à la marmite, et laisser mijoter,ensuite mettre la poudre de soumbala et de poisson sec.Épicé et salé a votre convenance et laisser à la cuisson à feu doux.

Et quand c’est prêt servir avec le tô

Bonne dégustation !

RENCONTRE AVEC LE CHEF JOVIAL

Aujourd’hui nous donnons la parole au CHEF JOVIAL ,chef cuisinier professionnel à JOVIAL_CUISINE

Qui est chef jovial?

Je m’appelle Taléyi esso-essoou KEGBEGNOU, je suis chef cuisinier professionnel de nationalité Togolaise. Je suis actuellement chef principal chez JOVIAL_CUISINE, une entreprise de restauration Gastronomique Panafricaine, Franco-Togolaise , Afro-fusion.

JOVIAL_CUISINE offre des services professionnels sur mesure pour :

▪︎ÉVÉNEMENTS (Mariages, Anniversaires, Baptêmes, et journée spéciale)

▪︎TRAITEUR À DOMICILE

▪︎DINER GASTRONOMIQUE PRIVÉ

▪︎FORMATION EN CUISINE MODERNE

▪︎CONSULTING EN RESTAURATION.

D’où vous est venue votre passion pour la cuisine et votre volonté d’en faire votre métier?

Je viens d’une familles modeste et dans ma famille il n’y avait pas de différence entre homme et une femme quand il s’agissait de tâches ménagères. Je faisait tous les tâches ménagères avec mes sœurs, cela m’a dès le bas âge conduit à beaucoup trainer en cuisine . C’est là que j’ai cultivé l’amour de la cuisine car je goûtais à tout et j’aimais les bonnes choses. Mais la vraie influence est venu des émissions de cuisine que nous regardions tout les dimanche à la télévision en famille. J’étais toujours fasciné par les grands chefs dans leurs accoutrements blancs et bien soignés, qui coupaient leurs légumes avec une vitesse extraordinaire et qui flambaient leurs poêles. d’où j’ai toujours dit à ceux qui voulaient l’entendre que quand je serai grand je deviendrais cuisinier.

En 2010, après le lycée j’ai commencé à ressentir très fort que je devais faire quelque chose de ce rêve qui n’a jamais quitté mon esprit. Je me suis donc lancé dans l’aventure, je me suis inscrit dans école Hôtelière, où j’ai suivies une formation de 3 ans et le tour était joué!

Quels conseils pourriez vous donner aux jeunes désireux de faire cette profession ?

À tout jeune désireux de faire la cuisine,il faut tout d’abord savoir que la cuisine n’est pas un métier mais une passion. Si tu désires faire un métier qui te rapporte un bon salaire et avoir une bonne retraite alors faitent autre chose car la cuisine il faut l’aimer et comme pour toute chose qu’on aime on est prêt à se sacrifier.
On commence tout d’abord par faire une formation professionnelle complète en cuisine et Pâtisserie , en suite faire des stages auprès de grandes structures hôtelières ou de chefs professionnels. Le plus important à mon avis est d’investir en soit même. Vous devez mettre toutes les chances de votre côté. Moi personnellement j’ai commencé par épargner mes petit salaires pour mes voyages, sollicité des stages auprès de grands chefs professionnels autour de moi ou dans les pays voisins et le vrai secret est de créer son propre style de cuisine et de se promouvoir. n’hésitez pas à vous inscrire à des concours internationaux et à des festivals gastronomiques qui vous permettront de montrer au monde votre cuisine , rencontrer d’autres chefs et de développer vos compétences.
Après cela vous pourriez ouvrir vôtre restaurant qui n’aura pas du mal à avoir une renommée.

Quelles sont les qualités pour travailler dans la restauration ?

Pour travailler dans un restaurant les qualités requises sont : une formation professionnelle , un bon parcours , la propreté , un style de cuisine unique et qui s’adapte à la demande sur le marché , la créativité et la recherche perpétuelle de l’excellence .

Quelle est votre vision pour L’AVENIR ?

Ma vision pour le future est de très bientôt ouvrir un restaurant où je pourrais vraiment promouvoir cette cuisine fusionnelle que j’offre aujourd’hui qui a pour but de mettre en valeur nos produits locaux et par mon travail élevé la gastronomie Africaine à un haut rang sur le plan mondial car elle le mérite.

Quel est votre mot de fin?

Mon mot de fin s’adressera à mes confrères chefs Africains et aussi à tout les amoureux de la gastronomie,

( LA CUISINE EST L’ART DE TRANSFORMER INSTANTANÉMENT EN JOIE DES PRODUITS CHARGÉ D’HISTOIRE) .

(chercher, oser , innover.)

« La médiocrité pousse à l’envi et à la méchanceté gratuite « sorcellerie », chacun peut y arriver, il suffit d’avoir un rêve,de l’ambition et de l’amour pour nourrir le rêve. Créé sa marque et imposé sa signature. »

Nous remercions le CHEF JOVIAL qui s’est prêter à nos questions et nous espérons que son expérience pourra aider ceux qui veulent se lancer dans cette profession.

Rester connecté pour ne rien manquer!

Comment réussir la marinade de sa viande pour que les brochettes soient tendre??

Ingrédients:

1/2 kg de viande de bœuf

2c a soupe de Moutarde

1 c à soupe Vinaigre de cidre

2 c a café Pate de tomate

4 c a soupe d’Huile

1 Cube maggi

1 pincée de Sel

3 c à soupe chapelure épicé

Ail

Persil et céleri

Thym

Épices

1 gros Oignon

4 Tomate verte

2 Poivrons vertes

Bois de brochette

Préparation:

Découper la viande de boeuf en dé,laver ensuite la viande et mettre dans un saladier, ajouter la moutarde,du vinaigre,la pâte de tomate,la chapelure épicé, le persil-céleri et l’ail écrasé,le cube maggi, 1 pincée de sel,le thym ,les épices et l’huile. Mélanger bien le tout et couvrir le mélange avec du papier film et mettre au frais pendant 30 min à 1h.Après cela embrocher la viande en alternant avec l’oignon, la tomate et le poivron préalablement découpé en dé. Passer à la cuisson et servir chaud.

Bon appétit !

POMME DE TERRE SAUTÉ ACCOMPAGNÉ DE CHITOUMOU (chenilles de karité )

Il vous faut:

-Du chitoumou (chenille de karité )

-Du soumbala

-2 poivrons

-2 oignons

-purée de tomate

-huile

-1 cuillerée à café de potasse

-1kg de pomme de terre

-Des épices (thym,basilic,poivre)

-1 cube maggi pour ceux qui en consomme ou du sel

-1 bouquet de persil et céleri

PRÉPARATION :Poursuivre la lecture de « POMME DE TERRE SAUTÉ ACCOMPAGNÉ DE CHITOUMOU (chenilles de karité ) »

EAU CITRONNÉE POUR FAVORISER LA DIGESTION ET DÉTOXIFIÉ L’ORGANISME

IL VOUS FAUT:

10 citrons

100 g de sucre (selon votre goût)

1 L d’eau

Le zeste d’1 citron

Quelques feuilles de menthe

PRÉPARATION:

Dans une caserole, melanger le sucre ,le zeste de citron ,quelques feuilles de menthe et 1/4 L d’eau

mettez ce melange a cuisson sur feu doux pendant 5min au moins.

Pendant ce temps ,presser les 10 citrons et recueillir le jus dans une Carafe ou un bol

Des que le melange est prêt, le filtrer directement sur le jus de citron.

Ajouter un litre d’eau fraîche

Ajoutez des glaçons, des tranches de citron et des feuilles de menthe (pour la déco) et servir.

BONNE DÉGUSTATION!

JUS DE FRUIT DE BAOBAB OU « TEUDO EN MOORE »

IL VOUS FAUT

½ kg de poudre ou de fruits de baobab

3 litres d’eau,

½ kg de lait en poudre,

½ kg de sucre ou selon votre gout

Sucre vanille

Arôme de vanille

PRÉPARATION:

Dans un récipient, mettre de l’eau et ajouter la poudre ou les fruits de baobab et bien délayer avec la main bien propre ,

Ajouter le lait en poudre et continuer à délayer.

Tamiser le tout avec un tamis à eau.

Dans le jus obtenu, ajouter le sucre (selon votre goût) , le sucre vanille et deux (02) gouttes d’arôme de vanille.

Déguster immédiatement le jus en y ajoutant des glaçons ou mettez le au frais pendant quelque temps.

BONNE DÉGUSTATION!

FRAISES AU BASILIC POIVRÉES

Pour 6 personnes

Ingrédients :

600 g de fraises épluchées et coupées en deux

Sucre en poudre très fin

15 cl de vin blanc doux

1 cuil. à soupe de vinaigre balsamique ( facultatif )

1/2 cuil. à café d’extrait de vanille

12 feuilles de basilic

Poivre noir

PRÉPARATION:

Poursuivre la lecture de « FRAISES AU BASILIC POIVRÉES »

l’Acacia macrostachya ou  » Zamnin  » (en mooré)

Comment préparer du Zamnin précuit ?

Le Zamnin précuit est un zamnin qui a été cuit au préalable pendant deux à trois heures de temps, retiré et séché

Il vous faut:

Du zamnin précuit

De l’eau

De la potasse

PRÉPARATION:

Poursuivre la lecture de « l’Acacia macrostachya ou  » Zamnin  » (en mooré) »

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :